Catégorie : afrique

After meeting with Macky Sall and José Mario Vaz, Cameroonian billionaire Baba Danpullo promises to invest in Senegal and Guinea Bissau

Par Cameroun-inside 1 septembre 2017 Non

(Business in Cameroon) – According to the Senegalese press, no businessman has ever received such a welcome under Macky Sall’s turn as head of Senegal. Indeed, at the invitation of the Senegalese Head of State, Cameroonian billionaire Alhadji Baba Danpullo, presented by Forbes magazine as the richest man in francophone sub-Saharan Africa, was received in Dakar at the end of July 2017.

Tunisie: ONG, pêcheurs et UGTT ne veulent pas du bateau anti-migrants C-Star

Par Cameroun-inside 8 août 2017 Non

Le bateau anti-migrants C-Star, affrété par des militants européens d’extrême droite, n’est pas le bienvenu en Tunisie. C’est en tout cas le message envoyé par des pêcheurs du pays et par la société civile tunisienne depuis ce week-end. Le navire, dont le voyage a été financé par une levée de fonds sur internet, a suscité l’hostilité lors de son passage en Grèce ou encore à Chypre. En Tunisie, des associations et des pêcheurs refusent que le bateau accoste dans leurs ports.

Les investisseurs du marché financier de l’UEMOA sollicités pour 166 milliards de FCFA par le Togo

Par Cameroun-inside 5 août 2017 Non

Le gouvernement du Togo est à la recherche de 166 milliards FCFA (environ 265,600 millions de dollars) sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), à travers l’émission de Bons assimilables du trésor (BAT) programmée pour le 9 août 2017, a appris vendredi APA auprès de l’Agence UMOA-Titres basée à Dakar.

Migrants: nombreuses réactions après les dernières annonces du président Macron

Par Cameroun-inside 29 juillet 2017 Non

Des questions subsistent encore après les annonces d’Emmanuel Macron sur sa politique migratoire. Dans un discours prononcé jeudi, le président français a clairement distingué les réfugiés politiques et les migrants économiques. Il veut examiner les demandes d’asile «en amont», directement sur le terrain dans ce qu’on appelle des «hotspots», des centres d’examen. L’Elysée dit avoir identifié des zones dans le sud libyen, le nord-est du Niger, et le nord du Tchad pour installer des centres de l’OFPRA, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides. Une nouvelle mesure qui suscite des commentaires.

RCA: la Minusca envoie des renforts à Bangassou sous haute tension

Par Cameroun-inside 27 juillet 2017 Non

Neuf Casques bleus ont été tués en Centrafrique depuis le début de l’année, dont trois depuis dimanche à Bangassou. La ville est au centre de toutes les tensions depuis qu’un groupe d’auto-défense, il y a plusieurs mois, a décidé de s’en emparer et de s’en prendre à la population musulmane. La Minusca a décidé de réagir face à ces attaques.

CAN 2019 : le Cameroun riposte !

Par Cameroun-inside 25 juillet 2017 Non

Alors que l’Algérie et le Maroc ont mis la pression en se disant prêts à suppléer le Cameroun s’il n’est pas en état d’accueillir la CAN 2019, le gouvernement camerounais a réagi mardi en affirmant que le retard dans les travaux n’a rien de préoccupant et que les délais seront respectés.

Gabon : que peut espérer Jean Ping ?

Par Cameroun-inside 25 juillet 2017 Non

Paris, Berlin, Genève, Bruxelles, New York, Addis-Abeba… Jean Ping, 74 ans, ne lâche plus son bâton de pèlerin. Objectif ? Convaincre la communauté internationale de faire pression, sans lui épargner les sanctions, sur Ali Bongo Ondimba, son rival, afin de l’amener à lui céder son fauteuil de président.

Angola : l’après-dos Santos divise

Par Cameroun-inside 25 juillet 2017 Non

Au pouvoir depuis 1979, le chef de l’État a désigné son dauphin. Mais le choix de João Lourenço, ministre de la Défense, pour mener la liste des législatives du MPLA en août inquiète. A-t-il été imposé par le parti au pouvoir ou par le président lui-même ?

Législatives sénégalaises : Macky Sall souhaite permettre à l’électeur de voter avec ou sans une nouvelle carte

Par Cameroun-inside 25 juillet 2017 Non

Le président Macky Sall a saisi ce lundi, le Conseil constitutionnel, pour permettre à l’électeur de voter aux Législatives du 30 juillet prochain, avec sa carte d’identité nationale biométrique CEDEAO ou d’autres documents dont le passeport ou le permis de conduire. rapporte un communiqué de la présidence sénégalaise reçu à APA.